Passer au contenu principal

Sensibiliser aux causes environnementales, indispensable pour recruter les jeunes talents selon la SWDE

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 1 mars 2021

vue ensemble Eupen SWDE

Pour séduire les candidats de la génération Y et Z, la Société Wallonne des Eaux (SWDE) travaille sa marque employeur. Sensibilisation à la cause environnementale, communication sur les réseaux sociaux, présentation des métiers, accompagnement du personnel, formations, etc. font partie de ses ressources pour séduire les jeunes talents.

La Société Wallonne des Eaux (SWDE) est une structure publique qui répond à plusieurs missions essentielles comme produire de l’eau potable, la distribuer et concevoir des infrastructures de production et de distribution d’eau adaptées. Plus encore, la SWDE est soucieuse de protéger durablement cette ressource première.

«Une partie de notre personnel a rejoint notre société pour la cause de l’eau, pour cette notion environnementale et vitale», explique Laurence Willems, analyste RH et attachée au Centre de compétences de la SWDE.

C’est d’ailleurs sur cet aspect que la SWDE réaffirme son positionnement en tant que société qui recrute afin d’attirer de nombreux candidats et notamment la jeune génération.

«Nous voulons montrer qui nous sommes. Nous voulons insister sur cette ressource de l’eau et sur le service au public. Les gens n’ont pas toujours conscience de ce qu’ouvrir un robinet et voir de l’eau couler implique.»

Laurence Willems

Laurence Willems

Revoir sa marque employeur

Dans cette optique, la société a lancé sa page «Nous.swde.be» qui compile des articles consacrés à ses futurs projets et des interviews des membres du personnel, entre autres. Revoir sa marque employeur passe aussi par la mise en avant des multitudes de métiers : «que ce soit le fontainier qui pose les conduites en passant par les personnes qui sont dans nos bureaux, comme les RH par exemple, ou encore au laboratoire.»

Au-delà d’un package salarial attractif classique, ce qui séduit les futurs talents et surtout les jeunes, selon Laurence Willems, c’est l’équilibre vie professionnelle/vie privée et la réelle attention portée au bien-être des équipes :

«Nous offrons beaucoup de choses à nos travailleurs de telle sorte qu’ils puissent maintenir un bon équilibre :

des horaires flexibles, la possibilité de télétravailler, des sites de co-working, etc.» Autre exemple : les services IT de la SWDE œuvrent actuellement à équiper au mieux le personnel de terrain avec les meilleurs outils numériques possibles.

Tout est mis en place pour être à la pointe de la technologie (outils, formations, accompagnement, amélioration continue, etc.) et assurer ainsi un confort de travail aux employés, tout en rendant leurs tâches plus fluides.

Avec la digitalisation, le recrutement à la SWDE a été bouleversé. On ne recrute plus comme on recrutait avant. Pour toucher les jeunes candidats, le jobposting s’effectue sur différents sites et réseaux d’emploi ainsi que sur les réseaux sociaux. «On n’approche pas la génération Y et Z de la même façon.

Il faut réfléchir à comment se mettre en évidence selon le public, sur quel réseau social, à quel jobday, etc. Nous produisons des contenus engageants, partageons des vidéos sur Facebook, Instagram, nous réalisons aussi des GIF. Nous avons toute une réflexion pour attirer les jeunes candidats. Nous voulons les sensibiliser aux causes environnementales !»

La SWDE passe aussi par la plateforme Job Teaser pour approcher les étudiants des Haute-Écoles et Universités.

Accompagner tout le parcours du candidat

S’ajoute à cela la volonté d’accompagner chaque travailleur de la société, du début jusqu’à la fin. Autre critère à fort potentiel attractif pour les jeunes, d’après l’analyste RH. «Nos membres du personnel peuvent évoluer en interne, bénéficier de mobilités internes géographiques et/ou fonctionnelles, demander des formations, des entretiens d’évaluation, etc. Nous essayons de les accompagner au mieux. Pour les nouvelles recrues nous organisons des Welcome Days, deux journées pour donner un maximuum d’informations sur les carrières et le fonctionnement de la société.»

Dernier projet d’employer branding en date : à partir du 15 mars prochain, la SWDE utilisera un ATS. Il s’agit d’un outil RH qui permet de centraliser les informations des candidats et de répondre aux questions qu’ils se posent sur la société, les offres d’emploi, etc. «Il nous tient vraiment à cœur de se concentrer sur nos futurs candidats et de faire en sorte que leur parcours se passe au mieux. L’idée c’est qu’ils se sentent déjà presque comme chez eux avant même d’être engagé», conclut Laurence Willlems.

formation SWDE

 

>> Consultez toutes nos offres d'emploi