Passer au contenu principal

Rendez-vous au DevDay 7.0, La Mecque des développeurs

Rédigé par: Youri Demianoff
Date de publication: 15 nov. 2019
Catégorie:

Plusieurs centaines de développeurs se sont donné rendez-vous le mardi 26 novembre prochain au Cinescope de Louvain-la-Neuve pour la grand-messe annuelle wallonne des passionnés de code. Fidèle à son ADN et à celui de ses participants, l’événement valorisera l’innovation internationale et le partage d’expertise au bénéfice de l’intelligence collective. Rencontre avec Renaud Dumont et Adrien Clerbois, deux des co-organisateurs du DevDay.

Devday web 1

«Pour des Dev’, avec des Dev’, présenté par des Dev’»

DevDay. Littéralement, le jour des développeurs. L’idée est née du constat qu’il n’existait pas, à tout le moins en Région wallonne, d’événement spécifiquement dédié à la communauté de développeurs. Or de par sa nature même, ce domaine nécessite partage d’expertise et enrichissement mutuel. Le succès croissant de l’événement, dont ce sera la septième édition, prouve tout l’attrait de la communauté pour l’initiative.

Pour cerner la nature de l’événement, nous avons rencontré deux des co-organisateurs du DevDay. Renaud Dumont, fondateur et gérant de Sparkle, une PME active dans le développement, et Adrien Clerbois, Microsoft Certified Solution Developper [et accessoirement lauréat de plusieurs prix tels que Microsoft Most Valuable Professional (MVP)] . «J’ai découvert les communautés de développeurs lorsque je travaillais au Microsoft Innovation Center de Mons», introduit Renaud Dumont.

Un événement unique en Wallonie

À l’époque, hormis les Techdays Belgium justement organisés par la firme de Redmond (Seattle), il n’existait pas en Wallonie d’événement rassemblant les professionnels du développement, comme c’était le cas à Bruxelles ou en Flandre. Des cafés numériques commençaient certes à émerger, mais ils étaient orientés grand public, ne s’adressaient pas spécialement aux développeurs et ne concernaient pas des techniques pointues.

«Quand Microsoft a décidé d’arrêter les TechDays, la nécessité d’organiser un événement en Wallonie, même de petite échelle, m’est apparue évidente. Lors de la première édition, nous devions être une cinquantaine de développeurs autour de trois ou quatre conférenciers d’un jour, dans une petite salle. L’an dernier nous étions 500. Nous visons cette année 600, dont ce sera probablement, pour deux tiers d’entre eux, la première expérience dans une communauté de développeurs», poursuit M. Dumont.

Un événement inspirant autour de quatre thèmes principaux: A.I., Web, .Net, OpenMind

«Des sujets très diversifiés seront traités par des intervenants de très haute qualité pour toucher toute la communauté de développeurs», s’enthousiasme Adrien Clerbois. «À titre d’exemple, la KeyNote (NDLA: le terme utilisé dans le jargon de la communauté informatique pour désigner, par extension ou analogie au logiciel de présentation développé par Apple, une conférence magistrale ou la présentation d’un produit, concept ou service) sera donnée par Olivier Verscheure, un expert belge de la science des données, de l’intelligence artificielle et du machine learning (Directeur du Swiss Data Science Center, qui en plus de ses mandats académiques, a pour objectif d’accompagner les entreprises dans leur transformation digitale), qui mène une brillante carrière internationale. Ces sujets seront traités dans quatre salles différentes en parallèle selon les quatre thématiques suivantes: l’intelligence artificielle, le Web au sens large, l’environnement .Net, et une dernière plus large et ouverte, du coup dénommée OpenMind. Elle permettra notamment d’aborder le rôle et la responsabilité sociétale des développeurs des points de vue éthiques et de l’impact environnemental. Internet est incroyablement énergivore, il faut s’en rendre compte et réfléchir à comment diminuer son impact en améliorant son efficience énergétique.» poursuit-il.

devday

Serverless, un paradigme de cloud computing où l’on paye juste ce que l’on consomme

«Nous aborderons également le concept de Serverless (littéralement sans serveurs), un changement de paradigme dans le cloud, qui vise à le dématérialiser encore plus en divisant les applications en microservices autonomes [un paradigme de cloud computing dans lequel le fournisseur de serveur gère dynamiquement les ressources allouées au client, qui paye alors uniquement les ressources effectivement consommées (et non des capacités d'un serveur acheté à l'avance)]. Enfin, nous hébergeons un concours de développement, le .Net challenge, en mode questions pour un champion / développeur. Cela correspond parfaitement à la philosophie et au goût du défi de la communauté» conclut Renaud Dumont.

Le métier de développeur, dans lequel les langages, technologies et même les méthodologies évoluent constamment, nécessite une veille et une remise en question permanentes. Par définition, il implique donc de se challenger, de partager de l’expertise et de cultiver le goût de la remise en question permanente. La vocation du DevDay est bel et bien de cristalliser cette culture sur un seul jour et un seul événement. De quoi ouvrir le champ des possibles et inventer les langages et technologies de demain?

>> Toutes nos offres d'emploi dans l'IT