Passer au contenu principal

L’intelligence artificielle au cœur de la recherche d’emploi

Rédigé par: Laurence Briquet
Date de publication: 15 juin 2023

Depuis quelques années, les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes dans nos vies et dans nos recherches d’emplois. Casques de réalité virtuelle, applis, intelligence artificielle… sont désormais au service des candidats.
Les nouvelles technologies - Forem
Les nouvelles technologies s’appliquent tout au long du processus de recrutement.

L’utilisation des technologies dans la recherche d’un emploi n’est pas nouvelle mais a pris un nouveau tournant ces dernières années avec le développement d’une série de technologies qui rendent la recherche et le matching plus efficaces.

Au Forem, par exemple, le demandeur d’emploi est amené à créer son espace personnel et son profil de la manière la plus complète et pertinente. « L’inscription se fait en ligne, de manière simplifiée, avec l’aide d’un call center pour ceux qui se sentent moins à l’aise avec la technologie », explique Nadir Mouchtahi, conseiller Emploi au Forem. « Le gros point sur lequel nous avons vraiment travaillé ces dernières années, c’est véritablement le profil, dans l’espace personnel, notamment au niveau du matching. L’idée étant que les entreprises, comme les demandeurs d’emplois, puissent, à tout moment, où qu’ils soient, puisqu’ils peuvent aussi le faire via leur smartphone, puissent consulter les offres d’emplois et les profils disponibles. La technologie se charge, elle, de faire le matching entre les offres et les profils correspondants. Un CV est, par exemple, généré sur base des informations encodées, après quoi il est possible de l’adapter pour obtenir un modèle sur mesure. On peut également tester en ligne certaines compétences, administratives notamment, pour s’assurer qu’elles sont toujours bien présentes », ajoute-t-il.

« La réalité virtuelle permet de simuler des entretiens d’embauche et de s’y préparer activement. »

Obtenir le meilleur résultat

Et l’intelligence artificielle et ChatGPT dont on parle beaucoup ces derniers temps ? « Elle est déjà intégrée depuis un petit temps, notamment pour proposer des offres d’emplois les plus pertinentes par rapport à un profil mais c’est clair qu’elle se développe. Via l’intelligence artificielle, on peut, par exemple, avoir une base pour créer un CV ou une lettre de motivation qu’on aidera à spécifier ou à rendre plus impactante. Les employeurs, eux, s’en servent en aval pour trier les CV ou pour évaluer les compétences d’un candidat. Il arrive aussi que des demandeurs d’emploi soient confrontés à des chatbots. Nous les aidons alors pour obtenir le meilleur résultat et être prêts à répondre de manière utile et cohérente », poursuit le conseiller Emploi.

La réalité virtuelle peut, elle aussi, être mise au service de la recherche d’emploi. C’est le cas au Forem qui commence à développer des activités avec des casques de réalité virtuelle, ce qui donne une plus-value au module « Entretien d’embauche ». « A Liège, par exemple, les demandeurs d’emploi l’utilisent pour être confrontés, virtuellement, à des employeurs potentiels auprès de qui ils passent un entretien d’embauche. Après quoi, on analyse la prestation du candidat et on la débriefe. L’intelligence artificielle peut aider pour la posture du candidat, pour la manière de rythmer les mots… ».

Sensibilisation au numérique             

Et que ceux qui ne maîtrisent pas parfaitement ces outils se rassurent. Le Forem organise également des séances Smartjob. « Ce sont des séances dédiées à la sensibilisation à l’importance du numérique dans notre société en général et plus particulièrement en ce qui concerne l’emploi. Elles sont destinées aux personnes moins à l’aise avec les outils digitaux afin de les accompagner à la transition numérique et sont organisées dans des lieux spécialement équipés (tablettes, wifi…) qu’on appelle les smart corners. Ces séances sont suivies de tests pour évaluer l’autonomie numérique des participants. En fonction de celle-ci, 2 possibilités sont offertes : un module d’aide à la création de « Mon Profil » est proposé aux plus autonomes tandis que des modules (24h ou 40h suivant le niveau) de remédiation à l’utilisation des outils numériques appliqués à la recherche d’emploi (et plus généralement au monde professionnel) sont, eux, à disposition de ceux qui se sentent moins à l’aise avec ces outils », ajoute le conseiller, conscient que l’utilisation des outils technologiques va encore s’imposer davantage dans les années qui viennent.

Nadir Mouchtahi - Forem [square]
 

Nadir Mouchtahi, conseiller Emploi au Forem