Passer au contenu principal

Devenir senior et bénéficier de tous les avantages, sans les désavantages

Rédigé par: C. Du
Date de publication: 24 mars 2022
Catégorie:

JEWAC

« J’adore permettre aux gens d’oser », avoue Eline Desmet, présidente. © DR

La JEWaC’S a été fondée en 2003 par un petit groupe d’étudiants accompagnés d’un de leurs professeurs au sein de la faculté Warocqué d’Economie et de Gestion de l’Université de Mons.

Composé de six membres, le board est renouvelé chaque année en mai. Pour devenir administrateur ou administratrice, il faut avoir participé à la Junior Entreprise comme consultant pendant un an. Quant au recrutement des consultants (entre 10 et 15 étudiants), il se fait en octobre.

La présidente Eline Desmet explique que « les étudiants peuvent prendre part au processus de recrutement à partir du BAC 2, jusqu’au Master 1, parce qu’en BAC 1, il est difficile de participer à la vie d’une entreprise et qu’en Master 2, il y a les stages en entreprise. Les Masters 2 peuvent devenir seniors. Ils ont alors tous les avantages d’être membres, mais pas les désavantages. Ils peuvent bénéficier des formations, des team buildings… sans obligation de venir aux événements que nous organisons, comme l’UMons Career Day

Avant, c’était le Warocqué Career Day, mais depuis l’année passée, où nous l’avons organisé en ligne via Teams, il a été étendu à l’ensemble des facultés. Les juniors doivent donc obligatoirement y participer en tant qu’organisateurs, assurer l’accueil, le parking… ».

L’organisation d’événements est un des trois piliers de la JEWaC’S, à côté des formations et des projets réalisés sur le terrain pour des entreprises. « Pour les formations, on demande à nos membres les thématiques qu’ils souhaitent aborder. Cela concerne les discriminations à l’embauche, le sujet tabou des salaires, des simulations d’entretien de recrutement… Pour les projets de terrain, nous démarchons les entreprises, ou elles viennent directement nous voir. Ces projets sont l’occasion pour les étudiants de mettre leurs compétences académiques en pratique, et l’expérience acquise de cette manière constitue un atout considérable dans leur CV. C’est aussi un premier pas sur le marché de l’emploi. »

Eline, qui cédera son siège de présidente après les élections du 7 mai, a commencé l’aventure dès qu’elle a pu. 

« J’étais une petite étudiante pas très confiante. Aujourd’hui, alors que je suis présidente, après avoir été trésorière, j’ai pris de l’assurance et je compte bien devenir senior. J’adore permettre aux gens d’oser. Le partage d’expérience des Masters 1 aux BAC 2 permet de les rassurer. 

Aucun membre ne travaille seul. La JEWaC’S n’apporte que du bon ! »