Passer au contenu principal

Écarts de genres : la Belgique rentre pour la première fois dans le top 10 des bons élèves

Rédigé par: Juliette Maes
Date de publication: 22 sept. 2023
Catégorie:

Chaque année, le World Economic Forum (WEC) évalue l’Indice mondial des écarts de genre actuel et l’évolution de l’égalité entre les hommes et les femmes dans le Global Gender Gap Report. Il est établi sur base de données récoltées dans quatre domaines essentiels : la Participation et les Opportunités Économiques, le Niveau d’Éducation, la Santé et la Survie, ainsi que l’Autonomisation Politique. Cette année, la Belgique se fait une place dans le top 10. Une première.

Ecartsdegenres

Le rapport fournit un outil pour un suivi cohérent des écarts entre les genres dans les sphères économique, politique, de la santé et de l’éducation. Il est conçu pour permettre aux dirigeants d’identifier les domaines nécessitant des actions individuelles et collectives.

L’Islande, toujours au top du classement
Très bonne élève lorsqu’il s’agit d’égalité des genres, l’Islande garde sa médaille d’or pour la quatorzième année consécutive. Chaque année, elle avance progressivement vers la parité entre les genres, comblant cette année 91,2 % de l’écart. Cela est principalement dû à une performance solide dans l’Autonomisation Politique et la Participation et les Opportunités Économiques depuis 2006.

Dans le reste du top 5, on trouve trois autres pays Nordiques : la Norvège (87,9 %), la Finlande (78,3 %) et la Suède (81,5 %). En quatrième place du classement, la Nouvelle-Zélande (85,6 %) est le seul pays de l’Asie de l’Est et du Pacifique dans le top 10.

La Belgique prend la 10ème place, devant l’Irlande
Avec un écart global entre les sexes comblé à 79,6 %, la Belgique se fait pour la première fois une place dans le haut du classement. Le pays a effectué une reprise de 5,7 points de pourcentage depuis 2017, principalement grâce à une amélioration dans le sous-indice de l’Autonomisation Politique, avec une parité totale dans les postes ministériels et une occupation des sièges parlementaires par des femmes à 42,7 %.

Le rapport mondial sur l’écart des genres de 2023 indique que la participation économique croissante des femmes et la parité des genres dans des positions de pouvoir sont deux leviers essentiels pour combler les écarts de genre au sein des ménages, des sociétés et des économies. Des preuves indiquent que des groupes de dirigeants diversifiés prennent des décisions plus factuelles qui conduisent à des résultats plus qualitatifs. À l’échelle de l’économie, le rapport est sans appel : la parité des genres est cruciale pour garantir de meilleures performances, une résilience et une stabilité financière à long terme.

Retrouvez le rapport complet sur le site du World Economic Forum.