Passer au contenu principal

Des déplacements zéro carbone pour amorcer la transition énergétique

Rédigé par: Sarah Poucet
Date de publication: 30 nov. 2020
Catégorie:

Ethias

Ethias tente de sensibiliser ses collaborateurs à se déplacer autrement pour réduire ses émissions carbones. Le télétravail est abordé comme piste de solution.

Depuis 2007, l’assureur liégeois s’intéresse à son emprunte carbone et constate que la mobilité représente deux tiers de ses émissions. Dans son plan « Change over » qui vise à atteindre la neutralité carbone en 2030, Ethias assure donc travailler à transformer sa flotte de véhicules tout en valorisant le homeworking. Des pistes pour transformer la mobilité quotidienne mais aussi tout simplement, pour réduire les déplacements.

>> Lire tout le dossier Mobilité Durable 

 

Des incitants fiscaux pour changer les habitudes

Pour favoriser la mobilité durable, Ethias a misé sur deux axes. Premièrement,
l’entreprise va transformer sa flotte de
véhicules au profit de l’électrique et de l’hybride. Ensuite, elle veut sensibiliser ses travailleurs à opter pour d’autres moyens de transports. La société met ainsi des vélos électriques à disposition du personnel tout comme des vestiaires, parkings et douches, infrastructures indispensables aux cyclistes. Grâce aux campagnes de sensibilisation régulières, le nombre de cyclistes a quintuplé depuis 2012.

Pour aller plus loin, Ethias mise notamment sur les incitants fiscaux. Au sein de leur package salarial, les employés d’Ethias peuvent opter pour le Plan cafétéria. Ce budget brut est consacré à la mobilité dans son ensemble. Sans être obligé d’avoir une voiture de société, le travailleur peut donc bénéficier des mêmes privilèges sur ses différents moyens de transport (vélo, transports en commun…). Des incitants fiscaux qui peuvent aussi servir à opter pour d’autres types de véhicules comme l’explique Benoit Piret, Head of R&D HR : On aimerait opérer un shift énergétique et pousser nos collaborateurs vers des voitures électriques et hybrides. Pour les voitures de société, cela sera imposé par le nouveau gouvernement. On réfléchit donc à des moyens pour soutenir nos travailleurs dans cette direction. Des incitants fiscaux ou un budget supérieur pourraient ainsi aider les employés à opter pour ces véhicules encore très coûteux.

Benoit Piret

Benoit Piret, Head of R&D HR

Valoriser le homeworking

Malgré l’isolement et les difficultés qu’imposent actuellement le télétravail, les employés semblent apprécier ce système. En effet, un sondage réalisé auprès du personnel révèle qu’une grande majorité des collaborateurs souhaiterait maintenir 2 à 3 jours de homeworking. Souhait entendu par Ethias qui gardera 50 % de télétravail après la crise sanitaire. Benoit Piret précise qu’il ne s’agit pas d’imposer la décision à l’ensemble du personnel : 10% des travailleurs ne sont pas intéressés par cette solution. On aimerait leur laisser la liberté de choisir. Le télétravail convient très bien pour certaines activités notamment celles qui demandent plus de concentration. Mais en matière de créativité ou d’innovation, il est nécessaire de se voir. Il faudra donc trouver un équilibre.

Le télétravail offre bien sûr l’avantage de décongestionner la circulation tout en diminuant l’impact environnemental d’Ethias. Pour autant, en termes d’émissions carbones, n’est-ce pas tout simplement déplacer le problème ?  En effet, en travaillant de chez lui, le collaborateur consommera davantage d’énergie. Au niveau de la perspective durable, c’est vrai qu’il y a ce risque de reporter la consommation d’énergies fossiles chez les collaborateurs. Nous entamons une réflexion à ce sujet pour voir si Ethias ne pourrait pas jouer un rôle afin d’aider et d’inciter le travailleur à réduire ses émissions et à atteindre la neutralité carbone. Mais nous n’en sommes qu’au stade de la réflexion. souligne Benoit Piret.

L’enjeu de la mobilité durable semble, en tous les cas, être au centre des politiques RSE de l’entreprise. Elle espère pouvoir faire diminuer drastiquement le pourcentage de trajets effectués en voiture qui s’élève encore à 85%.

>> Lire tout le dossier Mobilité Durable