Passer au contenu principal

Comment travailler avec un collègue…qu’on déteste ?

Date de publication: 14 oct. 2020

Une entente parfaite avec tout le monde au travail ? Le rêve ! Mais malheureusement, ça ne se passe pas toujours comme ça. Pire : on est parfois amené à travailler avec une personne que l’on déteste ! Voici quelques conseils pour vivre cela au mieux. 

 

Selon un sondage mené par la société Viking, plus d’un travailleur sur cinq est irrité par un collègue manipulateur et hypocrite. Suit de très peu le « faux-travailleur », c’est-à-dire celui qui fait bien souvent celui d’être débordé, mais qui n’est en fait pas vraiment actif… Enfin, le « lèche-botte » occupe la troisième place du podium des collègues détestés. 

Comment réagir ? 

Le « faux-gentil » ou manipulateur est sans doute le plus difficile à contrer. Une seule chose à faire : ne pas essayer de le changer. Il faut éviter un maximum les contacts avec ce type de collègue, et s’en tenir au strict minimum, sans révéler quoique ce soit concernant notamment votre vie privée ou vos ambitions professionnelles. 

>> A lire aussi : Les manies les plus agaçantes de nos collègues

Le faux-travailleur manque souvent de sérieux. En déléguant ou en faisant semblant de travailler, il fait perdre du temps à ses collègues. Dans ce cas, il faut lui attribuer des tâches très précises et faire régulièrement le point sur son état d’avancement. Si vraiment vous ne constatez aucun changement, vous pouvez toujours en toucher un mot à votre responsable.

Enfin, le lèche-botte, en plus d’être très irritant, est surtout très (trop) compétitif. Il est prêt à tout pour se faire bien voir, quitte à écraser les autres. Si vous n’êtes pas le seul à l’avoir remarqué, vous pouvez faire bloc. Il se sentira rapidement affaibli. 

Comment apprendre à relativiser ? 

Travailler tous les jours aux cotés d’une personne que l’on déteste, ça peut vite engendrer de nombreux effets négatifs : stress, démotivation, mauvaise ambiance, etc. Si certains comportements sont simplement énervants, d’autres sont carrément malveillants. Et quand rien ne peut changer, il fait apprendre à relativiser. Si vous n’arrivez pas toujours à comprendre pourquoi une personne a tendance à vous énerver, essayez d’en rire. Ce sera plus agréable. Gardez toujours la tête froide. Ne rentrez pas dans le jeu des provocations. Restez courtois en toutes circonstances. Acceptez les différences et apprenez à vivre avec, de la manière la plus positive possible. Enfin, si vraiment c’est invivable, trouvez de l’aide pour tenter de désamorcer les conflits. 

>> Retrouvez toutes nos offres d’emploi