Passer au contenu principal

« Travailler avec un coach aide à ouvrir le champ des possibles »

Rédigé par: Laurence Briquet
Date de publication: 8 nov. 2023

Pour tous ceux qui ont envie de donner du sens à leur carrière ou qui sont à la recherche d’un nouveau défi professionnel, le Salon de la Reconversion de Liège sera l’occasion de faire un pas vers ce qu’ils aiment vraiment.

Salon de la Reconversion Liège

Si vous êtes à la recherche d’un nouveau défi professionnel ou que vous avez envie de redonner du sens à votre carrière, le Salon de la Reconversion, organisé à Liège, le 16 novembre prochain, sera une bonne occasion pour entamer ce nouveau cap. Opérer un changement radical dans sa vie professionnelle n’est pas toujours aisé et peut être vécu comme un moment stressant qui peut même, dans certains cas, faire perdre l’envie et la motivation. Ce n’est pas une phase de la vie à prendre à la légère car elle a de nombreuses répercussions mais, heureusement, il existe des solutions pour que ça se passe au mieux.

Se faire accompagner pendant sa reconversion professionnelle n’est donc pas une décision superflue. Comment, en effet, être entièrement objectif avec soi-même ? Avoir un regard extérieur sur son projet peut présenter de nombreux avantages. Cela permet, d’abord, de vérifier si son projet tient la route mais aussi de s’assurer de faire les bons choix, de façon posée et réfléchie. C’est une manière de pointer du doigt ses atouts (mais aussi, et c’est utile, ses faiblesses), de déterminer ses compétences transférables tout en travaillant à améliorer ou retrouver la confiance en soi, indispensable quand on change de métier. Un professionnel de l’accompagnement peut aussi donner un coup de pouce pour se préparer aux entretiens d’embauche (refonte du CV, rédaction de lettres de motivation…) et définir un plan d’action personnalisé. Bref, c’est comme avoir quelqu’un sur qui compter en toutes circonstances.

On quitte son manager

« Il n’y a pas d’âge pour avoir envie d’une reconversion. Le plus jeune que je coache a 24-25 ans et moi-même, je me suis lancé en tant que facilitateur dans le change management à presque 60 ans », explique Olivier Béroudiaux qui se définit comme coach et facilitateur (www.gem-in-i.eu). « Le fil rouge, pour tout un chacun, c’est de trouver, dans son job, plus de sens. Bon nombre de gens sont épuisés, que ce soit dans le secteur bancaire, pharmaceutique ou encore dans les assurances. D’ailleurs on ne quitte pas son organisation, mais très souvent son manager », ajoute celui qui s’intéresse à ce qu’on appelle l’ikigaï, à savoir trouver sa mission de vie. « Ce qui m’anime, c’est l’humain. Découvrir la passion des gens et ce dans quoi ils vont pouvoir travailler sans avoir l’impression de le faire ».

Pourquoi est-ce utile de se faire aider dans sa recherche d’un nouveau défi professionnel ? « Je pense qu’il ne faut pas broyer du noir, seul dans son coin. Travailler avec un coach aide à ouvrir le champ des possibles et à apporter des idées nouvelles. Les gens manquent souvent cruellement d’écoute. On les aide à reprendre confiance en eux », note Olivier Béroudiaux.

Vision extérieure et neutre

Un avis que partage Isabelle Mahy, coach chez Retravailler-Liège, une asbl du Réseau Solidaris, active dans la réinsertion socio-professionnelle et l’orientation professionnelle et qui dispose également d’un service d’outplacement. « Quand on décide d’entamer une reconversion professionnelle, on touche à de nombreuses choses. À qui on est, d’abord et à ce qui est primordial pour soi dans une vie professionnelle. Quel est le contenu qui m’intéresse ? À son environnement aussi … Où est-ce que je me sens bien et où ai-je envie de travailler ? À nos valeurs aussi. Pourquoi est-ce important pour moi d’aller travailler là ? Mais aussi quel sens donner à mon orientation », explique-t-elle. « On ne sait pas ce qu’on veut si on ne sait pas qui on est », ajoute-t-elle, consciente que l’accompagnement, dans le cadre d’une reconversion professionnelle, est un atout. « Être accompagné permet de voir dans quelle direction on a envie d’aller. De déblayer le terrain. C’est aussi travailler avec une personne qui a une vision extérieure et neutre de la sienne », conclut-elle.

Olivier Béroudiaux  [square]

Olivier Béroudiaux, coach et facilitateur de Gem-in-i