Passer au contenu principal

«Rencontrer en live ses futurs collègues»

Date de publication: 20 sept. 2019

Ce type de salon permet autant aux candidats d’apprendre à connaître et mettre des visages sur des employeurs, qu’à ces derniers d’augmenter leur visibilité et leur notoriété

LL [square]

Cette quatrième édition du Talentum City Namur (anciennement après-midi de l’emploi), qui a rassemblé environ 2.000 candidats et une trentaine d’entreprises jeudi 12 septembre dernier à l’Arsenal, a été un franc succès. Pour nous parler de l’attrait de ce type d’événement, mais aussi de ses zones d’amélioration potentielles, nous avons rencontré Laura Limberopoulos du CHU UCL Namur, important employeur au niveau régional.

«Nous participons à ce type d’événements pour différentes raisons: présenter et donner de la visibilité au CHU UCL Namur en tant qu’employeur, découvrir les autres exposants, notamment nos concurrents, mais aussi évidemment rencontrer des candidats et peut-être futurs collègues. Au travers ces salons, ils peuvent véritablement mettre un visage sur les personnes qui travaillent dans les différents services, dont celui des ressources humaines. C’est d’autant plus vrai que des ambassadeurs de chacun des services concernés par des recrutements, se déplacent pour partager leur expérience et expliquer explicitement leur fonction, ce qui est inestimable pour le candidat en termes d’appréhension du contenu réel du métier » nous explique Laura.

Voilà pour les éléments positifs. Mais qu’en est-il des zones d’amélioration potentielles?

« Je souhaiterais sans aucun doute une meilleure adéquation entre nos attentes d’employeurs et les compétences réellement détenues par les candidats. Le gap entre les jeunes, les formations et les demandes du marché du travail est encore trop important. Il y a en Belgique un vrai travail institutionnel à fournir au niveau de l’offre et du contenu des formations.Enfin, je ne saurai trop répéter aux candidats à quel point une bonne préparation est fondamentale pour maximiser leurs chances d’embauche» conclut-elle.

>> Intéressé(e) par un job au CHU UCL Namur ?